J’ai évoqué… Les Branchements d’une Chaîne Hi-Fi

Bonjour à tous !

On se retrouve aujourd’hui pour un petit article qui m’a été inspiré par des amis que je salue au passage (la bise à la Colloque de Papel 😉).

Mes amis en question se sont vu donner une jolie petite platine vintage, une Pioneer PL-10 pour être exact. C’est en allant y jeter un œil que l’un d’eux m’a dit « je la testerai quand j’aurai acheté un ampli ». Euh… Un ampli ? OK mais c’est pas tout ! Il ne faut pas que ça !

J’ai donc décidé de vous faire un petit récap’ de ce qu’il faut pour faire fonctionner chaque élément d’un ensemble Hi-Fi, histoire que vous ayez un article de référence sur le sujet. Pour les confirmés, un rappel ne fait pas de mal ! Je vous préviens, je vais reprendre la base de la base !

Notions d’entrée et de sortie

Quand on parle de branchement en audio, on en retrouve 2 types : les entrées (in, qui servent à faire entrer de la musique) et les sorties (out, qui servent à faire sortir de la musique). Leur désignation change selon les marques, les modèles et les époques mais en voilà quelques exemples.

Entrées :

  • Line in
  • Input
  • Micro in

Sorties :

  • Line out
  • Rec
  • Output
  • Play out

Si on prends l’exemple ci-dessous, qui est celui d’une platine cassette, on retrouve bien l’entrée « input » (en rouge) et la sortie output (en vert).

ad-850-b_rear_n9999x9999.png (1)

Pour l’ampli ci-dessous, c’est un peu plus compliqué. En effet, les entrées (en rouge) sont cette fois désignées par le type de périphérique que l’on doit brancher dessus (phono, cassette, CD, tuner…). On retrouve également des entrées générales (line ici). De plus, les sorties (en vert) sont simplement les branchement vers les enceintes (sur certains amplis, on retrouve une sortie line out).

Yamaha-A-S201-Silver_D_1200.jpg

Je tiens également à préciser que suivant l’âge et le modèle de votre appareil, les prises RCA (système de branchement le plus courant) ne sont pas forcément colorées en rouge et blanc (elles sont bien souvent noires dans le cas contraire). Dans ce cas, il faut bien se souvenir que le fil rouge est à mettre sur l’entrée droite (R) et le fil blanc sur la gauche (L).

Cependant, même si vous savez exactement où chaque élément se branche, certains requièrent des branchements spécifiques que nous allons développer dès maintenant.

Tuner/Platine CD/Lecteur DVD…

Pour ces éléments, rien de bien compliqué, vous avez juste à brancher les sorties de chaque élément sur une entrée dédiée ou sur une entrée générale de l’ampli. Restera à brancher sur le secteur mais bon pour ça je vous fais confiance 😉

bc-602-face-arriere

Platine cassette

Concernant la platine cassette, le branchement est déjà un peu plus compliqué même si je l’avoue, ça casse quand-même pas des briques. Comme pour le tuner/platine CD ci-dessus, la sortie de la platine se branche sur l’entrée dédiée de l’ampli ou sur une entrée générale. Par contre, pour l’entrée, qui est d’ailleurs souvent désignée « rec », on retrouve deux possibilités, sachant que cette entrée permet d’enregistrer sur cassette le son qui lui arrive.

ad-850-b_rear_n9999x9999.png (1)

La première possibilité est de raccorder directement le périphérique à enregistrer sur l’entrée de la platine. Dans ce cas, on a juste à brancher un câble RCA entre celle-ci et la source, qui peut être une platine vinyle, CD, ou même un ordinateur. Le seul bémol de cette méthode est le fait que, dans la plupart des cas, on entend ce qui sort de la source uniquement si la platine cassette enregistre.

La seconde méthode est réalisable uniquement si votre ampli est équipé d’une sortie rec (c’est le cas de l’ampli présenté en première partie, même si j’ai rangée celle-ci avec les entrées afin de simplifier). Il faut savoir que cette sortie est juste amplifiée et que son volume n’est pas ajustable comme pour les enceintes. Si cette sortie rec est présente sur votre ampli, raccordez-la simplement comme si c’était une source au même titre que les périphériques cités ci-dessus. La platine cassette, en mode enregistrement, enregistrera alors le son qui sort de l’ampli, c’est-à-dire celui du périphérique que vous aurez préalablement branché sur celui-ci et mis en marche. L’avantage de cette méthode est que l’enregistrement n’a pas besoin de fonctionner pour que du son soit émis via les enceintes.

Platine vinyle (phono)

Voilà selon moi l’élément le plus difficile à installer pour un débutant dans le domaine. En effet, il existe trois manières différentes de raccorder une platine vinyle à un ampli, qui dépendent non seulement de la platine mais aussi de l’ampli. Éclaircissons donc ce point.

Pas de problème concernant de multiples sorties ou entrées, une platine vinyle est sur ce point comparable à un tuner/platine CD : on retrouve juste une sortie. Par contre, avant de réaliser une quelconque connexion, vérifiez si votre platine est munie d’un switch phono/line (entouré en violet ci-dessous, il indique que votre platine est équipée d’un pré-ampli interne que vous pouvez utiliser ou non le cas échéant). Vérifiez également si votre ampli est équipé d’une entrée phono ou non.

Afin de faciliter la lecture, j’ai mis en gras les informations vous permettant de vous référer à la section concernant votre configuration.

Audio-Technica-AT-LP5_D_1200.jpg

La première possibilité est la plus simple de toutes. Pour pouvoir la mettre en oeuvre, il faut que votre platine soit équipée du switch phono/line mentionné ci-dessus (et donc d’un préampli intégré). Premièrement, placez-le sur la position line (dans ce cas, vous utilisez le préampli interne). Il vous suffit ensuite de raccorder la platine vinyle sur n’importe quelle entrée de votre ampli autre qu’une entrée phono (si elle en est équipée).

La deuxième possibilité concerne les platines non équipées de préampli intégré (ou si vous avez choisi de ne pas l’utiliser en plaçant le switch sur phono). Pour mettre en oeuvre cette seconde méthode, il faut que votre ampli soit équipé d’une entrée phono. Branchez alors la platine sur l’entrée phono de votre ampli (cette entrée a un préampli spécifique intégré). N’oubliez pas également de raccorder la vis de masse (entourée en bleu ci-dessus) à la vis de masse de l’entrée phono de l’ampli.

La troisième méthode s’applique pour les platines non équipées de préampli intégré (ou si vous ne souhaitez pas l’utiliser en mettant le switch sur phono) ainsi que si votre ampli n’a pas d’entrée phono. Dans ce cas, il vous faudra acheter un préampli externe à intercaler entre la platine et l’ampli. Ce dernier ne possède généralement qu’une entrée et une sortie (voir ci-dessous).

téléchargement

Vous n’aurez alors qu’à brancher la sortie de la platine vinyle sur l’entrée du préampli et la sortie du préampli sur une entrée générale de votre ampli. Rien de plus simple !

 

Eh voilà ! C’est tout pour cet article un peu plus technique que d’habitude ! J’espère avoir été assez clair et vous avoir aidé dans vos branchements !

Si vous avez encore des interrogations ou des améliorations à me proposer, n’hésitez pas à me solliciter en commentaires, ils sont là pour ça 😉

On se retrouve très vite pour un nouvel article !

D’ici là, portez-vous bien and stay tuned !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s